Un jean trop court, ça n’existe pas.

Je sais bien que la mode des pantachevilles est révolue depuis belle lurette (d’ailleurs a-t-elle réellement eu lieu ?) mais malgré une longueur de jambe un peu courte, ce jean m’allait comme un gant : le découper sauvagement était donc exclu. Un peu de dentelle, du fil et des ciseaux ont alors fait l’affaire pour que Le-vieux-jean-à maman-ridiculement-trop-court-pour-moi devienne Un-pantacheville-hyper-design-qui-va-même-donner-envie-à-Rihanna-de-mettre-quelque-chose-par-dessus-son-string.

On pourrait croire que je vis dans le sud avec une telle photo en période de Toussaint (bien que le veste polaire qui suit nous remette dans le droit chemin) : le pantacheville a juste oublié de se faire photographier cet été car sitôt réalisé, il a très vite été adopté !

Une réflexion sur “Un jean trop court, ça n’existe pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *