Le sous-plateau.

Notre table basse étant rudimentaire, petite et souvent encombrée, nos pauvres pieds ne pouvaient jamais se prélasser dessus sans s’être d’abord déplacés pour en vider le contenu… (« Oh, les pauuuvres » soupira Cosette).
Un sous-plateau s’imposait donc !

J’avais ensuite le choix entre :
– Aller dehors pour poncer mes arrêtes, poser du papier kraft, fabriquer de la colle, poser du papier népalais, attendre que ça sèche, vitrifier et attendre encore que ça sèche.
– Ou…

Travaux de réhabilitation.

J’en avais assez que mes bobines de fils s’emmêlent dans leur poche. J’ai trouvé un tableau à pin’s dans un vide-grenier et avec quelques pointes, je me suis arrangée un range-bobines :

Il en était de même concernant les dentelles, les biais et les rubans. J’ai alors déniché un dérouleur pour cuisine dans un état on ne peut plus lamentable et après quelques coups de ponceuse, voilà le résultat :

Avec des feuilles de papiers népalais qui me restaient de mon premier meuble en carton et la fabrication d’une colle maison (économique, écologique et… délicieuse !), voici le résultat final :


Range papier toilette.

stock dévidoir papier toilettes

J’imagine que vous êtes supers contents de savoir que mes toilettes avaient besoin d’un peu plus de confort !

A la base, je voulais me remettre à faire des meubles en cartons pour remédier à ce problème ; mais j’ai vite compris que quand on vit en campagne, les cartons double cannelures ça ne court pas les rues.

Il y a trois semaines, magie : l’animatrice que je voyais pour la dernière fois est arrivée avec un beau range papier toilette pour qu’on apprenne à faire des passepoils.

J’ai ajouté un petit bout de tissu avec un tube en plastique que j’ai fixé avec des boutons-pressions pour avoir un dérouleur en plus car ranger, c’est bien, mais dérouler, c’est mieux.

Customiser un cintre.

cintre molletonné customisé

Tutoriel : Un cintre à votre goût.

Je n’avais pas de cintre en bois comme ils le suggèrent dans le tuto. Par contre, j’avais une tonne de cintres fins métalliques (vous savez, ceux qui déforment les vêtements plus qu’autre chose…)
Je les ai donc tordu pour obtenir la forme souhaitée et rembourré avec de la mousse. (Mon père m’avait donné des tubes de mousse et je n’avais plus qu’à les enfiler sur mes cintres : la ouatine comme ils le préconisent dans le tuto n’avait pas un beau rendu sur mes cintres métalliques car on voyait que je les avais tordus pour obtenir ce que je voulais ; ou bien il m’aurait fallu des mètres et des mètres de ouatine !)