Pour bien gratter, sans gratter les fonds de tiroirs.

En guitare classique, on doit tout le temps limer et polir nos ongles de la main droite. On utilise des petits bouts de papier abrasif très fins qu’on laisse ensuite traîner dans nos poches, sur les pupitres, dans nos sacs, près du téléphone, devant l’odinateur… Bref, partout.

Et ensuite, aussi improbable que cela puisse paraître, quand on en cherche : on doit retourner nos poches, chercher sous les meubles, retourner nos sacs, vider les tiroirs… Bref !

Mes petites corbeilles en crochet servent déjà à en stocker à divers endroit de la maison mais il fallait en plus une solution nomade.

En ce qui me concerne, j’utilise la petite pochette lapin de Séverine mais pour monsieur il en fallait une plus « discrète » :

Vous vous en doutez mais à mon grand désespoir, je n’ai pas eu le droit de broder « Mes petits papiers à ongles » dessus…

Une réflexion sur “Pour bien gratter, sans gratter les fonds de tiroirs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *