Alternative au film étirable.

Les couvercles en tissu sont une bonne alternative au film étirable.

Il suffit de couper un rond de tissu, de poser un biais et de passer un élastique à l’intérieur de ce biais.

J’ai fait trois couvercles :
– un pour le mélange de céréales du matin,
– un pour les petits creux (fruits secs, graines,…)
– et un qui ne sert que ponctuellement pour protéger une fin de gâteau, de crumble ou autres mets délicats.

Depuis que j’utilise ces couvercles en tissus, je n’ai constaté aucun changement gustatif. Mais ce qu’ils renferment est tellement convoité que ça n’a peut-être pas le temps de se perdre !

se-separer-du-film-etirableJ’ai lu que si on voulait recréer l’effet collant du film étirable, il fallait passer le tissu au four avec de la cire d’abeille. Je n’ai pas encore tenté l’expérience mais je garde l’idée en tête pour les prochains couvercles !

Pour les étiquettes, j’ai utilisé de la peinture à tissu, c’était mon premier essai et je n’avais pas de pinceau : j’ai utilisé une mine de crayon de bois… Mais je suis quand même contente du résultat !

Porte-clefs-range-médiators.

Pour en avoir toujours un sur soi !

Idée trouvée chez Damn Good Caramel.

Lance-pompons

Lance-pierre fait-maison avec pompons !

DIY toy childPour fabriquer beaucoup de pompons en un temps record, j’ai utilisé cette superbe idée qui m’avait déjà été bien utile lors de la fabrication de mon tapis.

Il s’agit toujours de laines récupérées à droite / à gauche. Le simili cuir vient de l’ancien canapé de mes parents (vu la quantité que j’ai en stock, vous n’avez pas fini de le voir), les tissus africains toujours de chez tata et le bout de bois, de la forêt voisine.

 

J’ai bien aimé fabriqué ce petit engin et n’ai qu’un regret : l’étiquette du pochon aurait été plus chouette en forme de nuage.

Fabriquer du biais, alternative : le cutter.

fabriquer biais pré-plié alternative cutter

Pleiiiin de biais pour pleiiiin de petites serviettes de toilette.

Pour faire du biais en quantité démentiel, Malixetcampanule a fait un tuto clair comme de l’eau de roche ! J’en ai fait plus de 6 mètres sans trouver ça long, dur, pénible ou même assommant.

Et si vous non plus, vous n’avez pas d’appareil à biais,

le cutteeeer saura ravir votre coeuuuur !

Le relooking de Jeannette.

Rien de très palpitant à présenter mais comme Jeannette avait fait vœux de relooking il y a plus d’un an, ça méritait bien deux petites photos !

Un vrai top model !

Tote bag Super Maman.

Superman Batman Spiderman Maman broderie

Pour l’anniversaire de maman, j’ai copié sur Séverine !

Tote bag réversible

Niveau dimension j’ai suivi ce que disait un tuto de chez Funky Sunday (très bien fait au passage !)

Tote bag super maman couture
Le sac ne casse pas trois pattes à un canard mais la broderie « Superman, Batman, Spiderman, Maman » fait tout le travail pour nous !

Tote bag cadeau maman

Oui, pas moins de 4 photos pour illustrer toujours le même versant du sac. Que voulez-vous, la lumière était bonne ce jour-là, j’étais contente !

A l’heure du thé.

Un pique-épingles en forme de théière pour l’anniversaire de Christelle.

Tuto pris sur Join the Mood.

Pincushion tea

Comme vous le constaterez, niveau choix de couleurs je n’ai pas été très imaginative !…

Pas mal de couture à la main mais je m’attendais à pire. Je n’ai apporté aucune modification au tuto d’origine si ce n’est un cercle en carton plus grand que ce qui était préconisé.

Pour bien gratter, sans gratter les fonds de tiroirs.

En guitare classique, on doit tout le temps limer et polir nos ongles de la main droite. On utilise des petits bouts de papier abrasif très fins qu’on laisse ensuite traîner dans nos poches, sur les pupitres, dans nos sacs, près du téléphone, devant l’odinateur… Bref, partout.

Et ensuite, aussi improbable que cela puisse paraître, quand on en cherche : on doit retourner nos poches, chercher sous les meubles, retourner nos sacs, vider les tiroirs… Bref !

Mes petites corbeilles en crochet servent déjà à en stocker à divers endroit de la maison mais il fallait en plus une solution nomade.

En ce qui me concerne, j’utilise la petite pochette lapin de Séverine mais pour monsieur il en fallait une plus « discrète » :

Vous vous en doutez mais à mon grand désespoir, je n’ai pas eu le droit de broder « Mes petits papiers à ongles » dessus…

Marrakech.

Toujours pour Noël, il y avait dans ma hotte, le jeu de société Marrakech.

Si vous aussi vous « succombez aux charmes de l’orient », il vous faudra :
– 6 feutrines de couleurs différentes pour découper les tapis ainsi que les pièces de monnaie,
– 1 plaque de feutre de 2mm d’épaisseur mesurant 30cm par 30cm pour le plateau de jeu,
– du fil à coudre contrastant avec la plaque de feutre pour former les cases du plateau de jeu,
– un crayon indélébile fin (ex : marqueur permanent pour CD) pour écrire la valeur des pièces de monnaie,
– un peu d’imagination et de récupération.

Le plateau de jeu :
Chaque case mesure ici 3 cm de côté. Comme la craie sur du feutre ça ne fonctionne pas, coller du masking tape le long des endroits à quadriller permet de coudre bien droit. C’est le scotch idéal : ça colle suffisamment pour ne pas que ça bouge mais pas assez pour abîmer le feutre.
Pour faire les arrondis du plateau de jeu, si c’est trop dur à la machine à coudre (tel fut mon cas), des petits points de blanco ou de feutre indélébile (selon la couleur du support) c’est parfait.

Attraper ensuite ciseaux, feutrines et COURAGE :
– Couper des tapis de 3cm par 6 cm : 15 de chaque couleur (4 couleurs), soit 60 tapis.
– Couper ensuite des pièces de monnaie de 2,5 cm de diamètre (gabarit d’une bobine, c’est plus simple) : 20 de chaque couleur (2 couleurs), soit 40 pièces.

Assam, l'original.

Assam, l’original.

Après ce gros travail alliant patience et redondance, vous vous dites que le plus dur est derrière vous. Et bien non ! Maintenant il faut trouver un moyen de fabriquer Assam, le pion marchand.

Là, je laisse libre cours à votre imagination. Voici mes déboires : j’ai tout d’abord tenté une recette de pâte autodurcissante : impossible de faire un truc correct sans que ça s’effrite…
J’ai ensuite tenté la bonne vieille recette de pâte à sel. Un peu de cacao pour le corps et 2 graines de sarrasin pour les boutons. Le résultat était impeccable !…avant de passer au four. Mes 3 Assam en sont ressortis tout craquelés (oui, 3 car j’ai construit trois jeux en même temps). Le lendemain, 2 d’entre eux ont été décapités rien qu’en les touchant et voici la trogne du survivant…

...qui a connu le même sort que ses frères peu de temps après.

…qui a connu le même sort que ses frères peu de temps après.

Allant de catastrophe en catastrophe, j’ai résolu mon problème en coupant un bouchon de bouteille :

Une autre alternative est d’utiliser un vieux pion de « petits chevaux » : moins de souci.

Une fois que tout ça est fait, il ne reste plus qu’à faire un petit pochon pour ranger nos précieuses pièces en feutrine :


Comme j’ai fait 3 Marrakech pour Noël (c’est assez violent, je déconseille de découper les 300 pièces de feutrine la même semaine), j’ai pu testé 3 sortes de pochon :
– la petite bourse de chez Atelier de Kitty,
– un pochon de chez A spoon full of sugar,
– un petit sac à base ronde de chez Mama Finch.

J’ai une grosse préférence pour le pochon du milieu (A spoon full of sugar) qui est très rapide à coudre et pratique à utiliser.

La médaille d’argent reviendrait au pochon de chez Mama Finch, celui qui est donc tout à droite (mince, j’aurai dû faire une photo respectant l’ordre du podium, quelle bleue) : il est tout aussi pratique d’utilisation mais moins rapide à coudre.

Comparée aux deux autres, la bourse est carrément moins pratique d’utilisation, elle ne mérite même pas la médaille en chocolat.

Sinon, pour la broderie, j’ai utilisé cette image.

Voilà, il ne vous reste plus qu’à trouver un vieux dé, lire la règle du jeu et c’est parti !

Pour ceux qui ont reçu ce jeu en cadeau de Noël, l’article s’arrête ici car ma dernière phrase casse un peu la magie de Noël !

idée cadeau noël fait main


Compter 9 euros pour faire 3 jeux, de la patience et un peu d’huile de coude !