Fabriquer du biais, alternative : le cutter.

fabriquer biais pré-plié alternative cutter

Pleiiiin de biais pour pleiiiin de petites serviettes de toilette.

Pour faire du biais en quantité démentiel, Malixetcampanule a fait un tuto clair comme de l’eau de roche ! J’en ai fait plus de 6 mètres sans trouver ça long, dur, pénible ou même assommant.

Et si vous non plus, vous n’avez pas d’appareil à biais,

le cutteeeer saura ravir votre coeuuuur !

Assam, le pion marchand.

Lorsque j’ai fabriqué les jeux de sociétés Marrakech pour Noël, la partie « fabrication du pion » avait été on ne peut plus épique. Si bien que 5 mois plus tard, me revoilà encore pour parler de lui.

Après avoir échangé quelques mots avec Cécile sur sa pâte autodurcissante j’ai retenté l’expérience.

Mon constat est bien plus positif qu’en décembre :
J’ai trois pions qui tiennent debout et qui ne sont ni décapités ni coupés en deux.
Ils sont manchots, certes, mais ça c’est par choix.

En décembre, je n’avais pas réussi à faire mes pions avec la pâte autodurcissante car la pâte s’effritait.
Lorsque j’ai retenté l’expérience -cette fois-ci au bain-marie-, ça s’effritait toujours autant mais j’ai été plus patiente…
rafiki

A force de manipuler la pâte j’ai compris qu’elle ne s’effritait que si je la roulais entre mes deux paumes de mains pour avoir une boule (même si je roulais très délicatement). Par contre, si je n’utilisais que mes bouts de doigts pour former et déformer la pâte (tapoter, lisser, etc) ça ne s’effritait pas : plus long mais efficace.

Finalement, je n’ai pas mieux maîtrisé la recette et je ne pense pas que l’avoir fait au bain-marie la seconde fois ai changé quelque chose mais la patience a joué son rôle (merci Monsieur Baubry).
La pâte est vraiment agréable au toucher et le rendu est top. Je ne sais toujours pas peindre mais ça c’est un détail.

Le relooking de Jeannette.

Rien de très palpitant à présenter mais comme Jeannette avait fait vœux de relooking il y a plus d’un an, ça méritait bien deux petites photos !

Un vrai top model !

Yurt Sweet Yurt.

Après avoir vu cette petite merveille, j’avais moi aussi envie de faire un petit cadre en crochet.

Comme l’indique Nana Fafo, il suffit d’un pot de fromage blanc, d’un peu de carton et de la laine ! C’est la première fois que je crochetais autour d’un support, j’ai réussi à comprendre le truc grâce à ces images de chez petitlapindepices.

Concernant le point utilisé, j’ai copié sur Séverine : il s’agit de ce point-là.
Pour éviter que ça ne gondole de trop, j’ai modifié le rang n°3 : 7 brides, sauter 2 mailles, 1 maille coulée et sauter 2 mailles.

Papaye l’épouvantail.

petit épouvantail fait main

Mini épouvantail en tissu, laine, feutrine et raphia.
Papaye semble faire plus de câlins que de grimaces mais c’est qu’il débute dans le métier.

mini scarecrow handmade

Niveau tuto, je me suis inspiré chez Melzamelo.

Par contre, pour le chapeau, Papaye voulait un truc plutôt à la mode anglaise :
kate vs papaye
fabric, thin felt, raffia
C’est pour ça qu’on a cette impression de disproportionnalité entre le chapeau et sa tête.
Quant à savoir comment il fait pour tenir, du fil et une aiguille on fait des merveilles sur Papaye. En ce qui concerne Kate, je ne saurais vous répondre…

Tote bag Super Maman.

Superman Batman Spiderman Maman broderie

Pour l’anniversaire de maman, j’ai copié sur Séverine !

Tote bag réversible

Niveau dimension j’ai suivi ce que disait un tuto de chez Funky Sunday (très bien fait au passage !)

Tote bag super maman couture
Le sac ne casse pas trois pattes à un canard mais la broderie « Superman, Batman, Spiderman, Maman » fait tout le travail pour nous !

Tote bag cadeau maman

Oui, pas moins de 4 photos pour illustrer toujours le même versant du sac. Que voulez-vous, la lumière était bonne ce jour-là, j’étais contente !

A l’heure du thé.

théière pique épingle

Pincushion teaUn pique-épingles en forme de théière pour l’anniversaire de Christelle.
Tuto pris sur Join the Mood.

Comme vous le constaterez, niveau choix de couleurs je n’ai pas été très imaginative !…

 

Pas mal de couture à la main mais je m’attendais à pire. Je n’ai apporté aucune modification au tuto d’origine si ce n’est un cercle en carton plus grand que ce qui était préconisé.

Cactus en fleur.

cactus amigurumi crochet

J’aime bien offrir une plante verte à l’occasion d’une crémaillère. Maxime n’ayant pas la main encore très verte, il fallait un truc increvable.

Un cactus, qui plus est en laine, me semblait idéal.

J’ai suivi ce tuto de Be Senseless. Dans ce tuto, la plante est présentée dans un pot de 4 cm de diamètre. Je voulais un cactus un peu plus gros car le diamètre de mon pot s’approchait plutôt des 8 cm de diamètre.

Mes modifications :
Rang 7 à rang 10 : j’ai continué les augmentations pour avoir un total de 60 mailles.
Rang 11 à rang 20 : une maille serrée dans chacune des 60 mailles.
Rang 21 à rang 28 : diminutions progressives jusqu’à arriver à 12 mailles.

Au final, la hauteur de mon cactus fait un peu plus de 9 cm (10 cm avec sa fleur).

Fleur crochet cactus

Pour la fleur en crochet, j’ai suivi cette vidéo de chez Crochet Cocoon.

Pour bien gratter, sans gratter les fonds de tiroirs.

En guitare classique, on doit tout le temps limer et polir nos ongles de la main droite. On utilise des petits bouts de papier abrasif très fins qu’on laisse ensuite traîner dans nos poches, sur les pupitres, dans nos sacs, près du téléphone, devant l’odinateur… Bref, partout.

Et ensuite, aussi improbable que cela puisse paraître, quand on en cherche : on doit retourner nos poches, chercher sous les meubles, retourner nos sacs, vider les tiroirs… Bref !

Mes petites corbeilles en crochet servent déjà à en stocker à divers endroit de la maison mais il fallait en plus une solution nomade.

En ce qui me concerne, j’utilise la petite pochette lapin de Séverine mais pour monsieur il en fallait une plus « discrète » :
P1360252

Vous vous en doutez mais à mon grand désespoir, je n’ai pas eu le droit de broder « Mes petits papiers à ongles » dessus…

Écharpe feuille, taille adulte.

P1350625

Après plus d’un an a traîner dans mon placard sans être porté, j’ai enfin détricoté mon gillet printanier : tricoté à mes débuts, de façon très serré et sans échantillon, bref, rien d’étonnant à ce qu’il n’est jamais été porté…
Pour sa seconde vie, il me fallait un truc immanquable : une écharpe !

J’ai suivi un tuto de Lidia Crochet Tricot composé de deux vidéos.

P1350629Pour avoir une taille adulte, voici mes modifications :
– aiguilles 5,5 (au lieu des aiguilles 5).
– je suis partie de 3 mailles ai j’ai augmenté jusqu’à en avoir 33 (c’est 29 dans la vidéo).
– j’ai ensuite fait 10 rangs de point mousse (au lieu de 8 dans la vidéo).
– après le point péruvien, j’ai conservé ce que préconisais la vidéo : j’ai gardé les 8 rangs de point mousse.
– pour les diminutions, je les ai faites en 2 rangs contrairement à la vidéo. J’ai bidouillé pour avoir également 15 mailles au total (mais si c’était à refaire je ferai comme dans la vidéo : diminutions en un seul rang et je me retrouverai donc avec 17 mailles).
– le point élastique : j’ai fais une erreur ici aussi : j’ai fais 15 rangs comme dans la vidéo mais l’enfilage de mon écharpe n’est pas fluide, si je devais la refaire, je ferai plus de rangs (sans doute 17 pour garder une logique.)
– pour les augmentations, j’ai de nouveau bidouillé sur 2 rangs pour avoir 33 mailles.
– la longue alternance de point mousse/point péruvien s’étale sur 47cm : parfait au niveau de mon tour de cou.

Je suis très satisfaite du résultat final. Cependant, la laine n’est pas des plus douce donc je porte plutôt cette écharpe sur un petit sous-pull, un peu comme un col décoratif et amovible.
P1350627